Exposition transdisciplinaire Psychiatrie et Art de Marine Zonca, en collaboration avec Sofia El Oussoul, Morgan Fahmi et Hugo Prunier

L’exposition de Marine Zonca "La Dissociation" est le résultat d'une rencontre et d'une expérience transdisciplinaire entre la psychiatrie et l'art.

Les psychiatres Sofia El Oussoul, Morgan Fahmi et Hugo Prunier, internes au centre hospitalier Le Vinatier, ont accepté de poser un diagnostic psychiatrique sur les sculptures de Marine Zonca comme s’il s'agissait de patients, dans le but de servir d'analyse artistique aux œuvres.






Volontairement inadapté et inapproprié le protocole expérimental est cependant étonnamment efficace.

À partir des réflexions de Boris Groys, l’exposition joue sur le double sens de "curateurs", dans le sens de soignants et de commissaires. Elle questionne la division des domaines de connaissance, leur hermétisme, leur langage.

Elle pose aussi comme préalable la possibilité de considérer les œuvres comme des personnes, des caractères, des figures et envisage notre relation potentiellement animiste au monde, notre relation empathique généralisée.
Le travail de Marine Zonca est une expérience de ce "soupçon" de vie dans l'inerte, d'inerte dans la vie...


[...] LA  PESANTEUR CORPORELLE EST ARRÊTÉE PAR LE CONTACT DE LA TERRE, NE POUVANT ALLER PLUS BAS, MÊME SI L’ESPRIT, LUI, AURAIT PU S’ENFONCER ENCORE DES LIEUX SOUS TERRE [...] 
︎
[...] ÉTONNAMMENT, IL EXPÉRIMENTE DES ÉPISODES DE DÉPERSONNALISATION ET DE DÉRÉALISATION : DES «RÊVES ÉVEILLÉS» SANS FRANCHE PARTICIPATION ANXIEUSE. LE COMPORTEMENT EST ÉTRANGE, LUNATIQUE [...] ︎
[...] NOUS ÉVOQUONS L’HUMEUR DE LA FACE MAIS LE DISCOURS RESTE PLAQUÉ, ELLE PEINE À SE DÉFAIRE DU MASQUE QU’ELLE PORTE ET TEND À BANALISER LES CONSÉQUENCES DE SON ÉTAT SUR SA SANTÉ PHYSIQUE ET PSYCHIQUE [...] ︎



Crédits photos : motokimokito