From subjective to objective, there's just
-object. And the loss of -subject.

The subject has disappeared, he is not located, if not by the object, that it surrounds.

My subject is a ghost that surrounds the object in a dotted perimeter.

If the body is an object, then my subject inhabits it in a diffuse and unlocalized way.

And my subject sinks into
the interstices of other objects.

Fluid,
ectoplasm, torrent, it slides in and out of the objects it surrounds.



Thus the object is defined by his emptiness, the subject by his fullness.



Disappearance and appearance.




Du passage de subjectif à objectif,
il y a juste
-objet. Et la perte du -sujet.


Le sujet a disparu, il est non-localisé,
si ce n'est par l'objet, qu'il environne.

Mon sujet est un fantôme qui environne l'objet dans un périmètre en pointillé.

Si le corps est un objet, alors mon sujet l'habite de façon diffuse et non localisée.

Et mon sujet se coule dans les interstices des autres objets.

Fluide, ectoplasme, torrent, il se glisse et se retire des objets qu'il environne.



Ainsi l'objet est défini par son vide,
le sujet par son plein.



Disparition et
apparition.